Greffe des poils – Torse

Greffe des poils du torse

La greffe des poils du torse a débuté avec la nouvelle technique de greffe FUE.

Elle est utilisée sur les patients qui disposent d’une zone donneuse pauvre, pour aider à combler des calvities importantes, à condition que le patient dispose d’un torse velu, bien fourni, comme c’est souvent le cas avec les hommes de type méditerranéen.

Pour obtenir une densité naturelle de la greffe, il convient de mélanger les poils du torse avec des greffons prélevés sur la tête, dans la zone donneuse traditionnelle.

Dans certains cas, on peut utiliser également les poils du dos du patient.

Attention, contrairement à ce qui est dit dans la plus part des comptes rendus médicaux, les poils du torse contiennent quelques fois un deux ou trois bulbes comme les unités folliculaire du cuir chevelu.

Pour les poils de barbe on note qu’elles contiennent elles aussi 1 à 3 bulbes par unité folliculaire.
Les punchs utilisés pour l’extraction des poils du corps sont de 0,75 à 0,8 mm, jamais plus.

Si le praticien utilise ces punchs très fins, il n’y aura aucune trace après le prélèvement. Avec des punchs plus gros, il risque d’y avoir des micro-cicatrices.

Une fois greffés, les poils du corps se mélangent très bien avec les greffons du cuir chevelu et finissent par ressembler aux cheveux de la zone greffée. Ils deviennent progressivement comme les autres cheveux.